COMITÉ NATIONAL FRANÇAIS

DE GÉODÉSIE ET DE GÉOPHYSIQUE

Union Géodésique et Géophysique Internationale - UGGI

 

L'Union Géodésique et Géophysique Internationale (U.G.G.I.) est une organisation de caractère purement scientifique. Elle a pour objectifs la promotion et la coordination des études physique, chimique et mathématique de la Terre et de son environnement spatial. Ces études portent sur la forme de la Terre, ses champs gravimétrique et magnétique, la dynamique de la Terre prise comme un tout et la dynamique des milieux qui la composent, sa structure interne, sa constitution et sa tectonique, la génération des magmas, le volcanisme et la formation des roches, le cycle hydrologique comprenant les neiges et les glaces, les océans, l'atmosphère, l'ionosphère, la magnétosphère sous tous leurs aspects et les relations Terre-Soleil ainsi que les problèmes correspondants pour la Lune et les autres planètes. Les activités de l'Union englobent toutes les études de la Terre faites par les satellites artificiels et les autres techniques impliquant l'emploi d'instruments de mesure à haute altitude.

L'U.G.G.I. a été la promotrice de très grands programmes mondiaux de recherche inter-disciplinaires, qu'elle a vigoureusement soutenus, comme l'Année Géophysique Internationale (1957-58), l'étude du Manteau Supérieur de la Terre (1964-70), le Projet Géodynamique (1972-79), le Projet Atmosphérique Global (1967-80), le Puggirogramme International de la Lithosphère (1981- ), le Programme Mondial d'Etude du Climat, le Programme Géosphère-Biosphère et la Décennie Internationale pour la Réduction des Désastres Naturels. Ces programmes sont un modèle de coopération internationale et inter-disciplinaire. La création, par l'intermédiaire du CIUS, des Centres mondiaux de données constitue une de ses contributions majeures qui permet à tout chercheur d'avoir accès aux données recueillies pendant ces importants programmes.

L'UGGI coopère avec l'UNESCO dans l'étude des catastrophes naturelles. Elle porte aussi une attention particulière aux problèmes scientifiques des pays en Développement en parrainant des activités relatives aux besoins scientifiques du Tiers-Monde (Géodésie en Afrique, Ressources en Eau, etc ...).

L'Union patronne aussi la Fédération des Services d'Analyse de Données d'Astronomie et de Géophysique (FAGS) et est associée à d'autres Unions du CIUS dans des Commissions Inter-Unions.

La Géodésie et la Géophysique sont, par essence, des sciences qui requièrent un haut degré de coopération internationale et une coordination centrale efficace. Aussi 76 pays sont-ils membres de l'Union (Table I).

La plupart de ces pays participent à l'Union par l'intermédiaire de Comités de l'UGGI mis en place par l'Académie nationale ou tout autre organisme qui adhère à l'Union (d'autres procédures d'adhésion peuvent exister).

Les pays membres se répartissent à travers le monde entier:

Europe 32 Amérique du Nord et Centrale 4 Asie 18
Afrique 12 Amérique du Sud 6 Océanie 4

Chaque Comité de l'U.G.G.I., fonctionnant en tant qu'entité non-gouvernementale dans ses relations avec l'U.G.G.I., délègue son représentant aux Assemblées Générales périodiques de l'Union. C'est au cours de ces Assemblées, que sont fixées les lignes directrices de la politique de l'Union et que sont mis au point les programmes de recherche de caractère international

Les résultats scientifiques des programmes en cours sont discutés lors des nombreux Symposiums, réunions de Commissions, Groupes de Travail et autres Comités Scientifiques tenus lors de ces Assemblées.

Les Assemblées Générales se sont tenues régulièrement depuis 1922, et, depuis 1963 tous les quatre ans, dans les villes suivantes :

1922 Rome 1924 Madrid
1927 Prague 1930 Stockholm
1933 Lisbonne 1936 Edimbourg
1939 Washington 1948 Oslo
1951 Bruxelles 1954 Rome
1957 Toronto 1960 Helsinki
1963 Berkeley 1967 Zurich
1971 Moscou 1975 Grenoble
1979 Camberra 1983 Hambourg
1987 Vancouver 1991 Vienne
1995 Boulder 1999 Birmingham
2003 Sapporo 2007 Perugia
2011 Melbourne 2015 Prague
2019 Montréal    

 

La responsabilité de la direction des affaires de l'Union est dévolue au Conseil de l'Union, conformément à ses Statuts et Règlements Intérieurs. Le Conseil de l'Union est constitué par les délégués, désignés à chaque réunion du Conseil par les Pays Membres pour représenter les géodésiens et les géophysiciens de leur pays. Un Bureau, un Comité Exécutif et un Comité des Finances ont été établis pour administrer l'U.G.G.I. entre les Assemblées Générales. Le Comité Exécutif a la responsabilité particulière de contrôler les programmes scientifiques de l'Union.

Structure de l'UGGI

L'Union comprend huit Associations semi-autonomes, responsables chacune d'un champ spécifique du domaine d'activités de l'Union et comprenant toutes une sous-structure :

  • Association Internationale de Géodésie (AIG/IAG)

  • Association Internationale de Séismologie et de Physique de l'Intérieur de la Terre (AISPIT/IASPEI)

  • Association Internationale de Volcanologie et de Chimie de l'Intérieur de la Terre (AIVCIT/IAVCEI)

  • Association Internationale de Géomagnétisme et d'Aéronomie (AIGA/IAGA)

  • Association Internationale de Météorologie et des Sciences de l'Atmosphère (AIMSA/IAMAS)

  • Association Internationale des Sciences Hydrologiques (AISH/IAHS)

  • Association Internationale des Sciences Physiques de l'Océan (AISPO/IAPSO)

  • Association Internationale des Sciences de la Cryosphère (AISC/IACS)

Les Associations sont libres de réunir leurs propres Assemblées Générales, d'organiser des Symposiums souvent en coopération avec d'autres parmi elles.

Comme l'Union, elles sont gérées par un Bureau et un Comité Exécutif dont les membres sont élus pendant leur Assemblée Générale. Chaque Association est responsable dans sa discipline, de la fixation de son programme de recherche et du support qu'elle assure aux activités de ses Sections et Commissions.

En raison de la nature interactive des différents thèmes abordés par les Associations de l'Union, on a établi deux Commissions Inter-Associations. Celles-ci aident l'Union et la communauté géophysique internationale à promouvoir l'étude de problèmes interdisciplinaires particuliers :

  • Géophysique Mathématique

  • Étude de l'Intérieur profond de la Terre

Les nombreux Symposiums et conférences organisés par les Associations, ainsi que les Assemblées Générales fournissent aux géodésiens et géophysiciens du monde entier l'occasion de confronter leurs méthodes de travail, leurs résultats, leurs hypothèses, et d'organiser des projets de recherche collective.

Ces symposiums sont destinés à être tout particulièrement profitables aux jeunes chercheurs des pays en voie de développement. L'U.G.G.I. dispose d'un budget spécial pour leur permettre de participer aux symposiums organisés sous son égide.

Les langues officielles de l'Union sont le français et l'anglais.

Finances de l'UGGI

Le Budget de l'Union repose essentiellement sur les cotisations annuelles des Pays Membres, déterminées selon le rôle effectif de chaque pays dans le développement de la Géodésie et de la Géophysique.

En outre, l'Union reçoit une subvention annuelle de l'UNESCO. Environ la moitié des ressources de l'Union est distribuée aux sept Associations. Une partie modeste du budget est affectée aux besoins administratifs, la part principale revenant à l'organisation des Symposiums et des Assemblées Générales. Chaque année, l'Union subventionne une dizaine de Symposiums.

La publication de "l'Annuaire de l'U.G.G.I." et la représentation de l'Union dans les Comités Scientifiques du CIUS et de l'UNESCO constituent d'autres charges financières importantes.